logo

Analyses Moléculaires

  1. JAK2V617F
  2. JAK2 Exon 12
  3. MPL/TPO Receptor
  4. CALR
  5. Other MPN mutations
  6. EPO-Receptor
  7. Gènes de la réponse à l'hypoxie
  8. THPO/Thrombopoiétine

Gènes de la réponse à l'hypoxie

Les causes principales de polyglobulie primaire sont des mutations activatrices du récepteur de l'érythropoiétine (Epo). Ces mutations ont pour conséquence de tronquer le récepteur, qui ne peut plus fixer une phosphatase qui normalement arrête la transmission de signal. Le résultat est que le récepteur muté est constamment activé et transmet constamment les signaux de l'Epo, même en absence de stimulation.

Mutations des gènes de la réponse à l'hypoxie

A ce jour il s'agit de mutations congénitales qui concernent trois gènes impliqués dans la réponse cellulaire à l'hypoxie. Ces mutations conduisent à une élévation du taux d'Epo circulante et par suite, à une polyglobulie secondaire.

Mutations du gène Von Hippel-Lindau (VHL)

La première mutation du gène VHL, la plus fréquente, a été découverte chez un grand nombre de personnes vivant en Russie dans la région Chuvash. Les personnes affectées d'érythrocytose étaient toutes homozygotes pour la mutation C598T du gène VHL. Depuis d'autres mutations du gène VHL ont été décrites chez des individus atteints d'érythrocytose congénitale, dans plusieurs autres régions du monde..

Mutations du gène Prolyl Hydroxylase Domain 2 (PHD2)

Les personnes de la famille chez qui on a identifié la première mutation du gène PHD2 étaient tous hétérozygotes pour la mutation C950G de PHD2. Depuis au moins dix autres mutations du gène PHD2 ont été rapportées.

Mutations deu gène Hypoxia Inducible Factor2A (HIF2A)

La première mutation du gène HIF2A a été décrite chez les membres de trois générations d'une famille connue pout être atteinte de polyglobulie familiale. Toutes les personnes affectées étaient hétérozygotes pour la mutation G1609T du gène HIF2A. Au moins quatre autres mutations du gène HIF2A ont été découvertes depuis chez des personnes atteintes de polyglobulie congénitale ou familiale.

Réponse à l'hypoxie

Une érythrocytose peut être secondaire à l'augmentation de la production d'Epo suite à une anomalie des gènes de la réponse à l'hypoxie : voir la section Congenital Erythrocytosis. Cliquer ici pour voir la liste des laboratoires qui étudient les gènes de la réponse à l'hypoxie (les informations sur ces laboratoires sont dans le deuxième tableau).